blog Impakt 20221130 74
Weekly
22.07.2023

Résultats et science

3 min.

Comme il y a beaucoup de gens bien plus intelligents que moi pour analyser les publications des entreprises, et bien je ne le fais pas. Ce que j’aime, par contre, c’est regarder la réaction des marchés à ces résultats. Verdict? Les résultats sont mal pris par le marché, et le Nasdaq a pris une toute grosse gamelle cette semaine. La raison principale? Netflix et Tesla. La probabilité d’une forte hausse des marchés dans la semaine à venir est donc très faible.

Yellen-Powell 1-0. Oui, selon Janet, il n’y aura pas de récession. Pas vraiment l'avis de Jerome. Et tout ça a créé un vent d’optimisme à très court terme. Une fois de plus, l'actualité montre l’importance de la rhétorique sur le court terme. Notre philosophie et expérience peuvent se résumer comme suit: plus on est sur le court terme, plus il existe des inefficiences. Cela, on ne l'apprend pas dans les cours de finance à l’université.

Bloomberg a consacré un gros dossier à une tempête de 500 Mds$ sur la dette corporate avec la multiplication des faillites de gros acteurs qui seraient au plus haut depuis 2008. Intéressant. Bien entendu de gros acteurs peuvent faire faillite, mais le marché des actions mondiales a une valorisation très raisonnable lorsqu’on prend en compte les taux réels négatifs.

En analysant les vagues d'Elliott, une étudiante m’a demandé “Et tu ne te trompes jamais dans le comptage des vagues ?” Ma réponse “Ben oui, je me trompe parfois”. Mais si on maîtrise les notions de budget de risque et les options, ça n’a pas d’importance dans 95% des cas. La situation actuelle? La probabilité d’une forte hausse est extrêmement faible dans le scénario de base et alternatif. Tiens, c’est marrant. L’analyse de la réaction des marchés à la publication des bénéfices arrive à la même conclusion. Désolé pour les actionnaires de Tesla et Netflix.

J’aime beaucoup les idées courageuses et l’expérience de Philippe Guillemant. Notamment sur les scientifiques, qui sont souvent devenus des “scientistes”, selon lui. Merci, Philippe pour cette ouverture d'esprit. Dans les milieux universitaires, il est tabou de parler d’inefficience de marché, ou d’analyse technique. Ou de médecine ayurvédique, dans les facultés de médecine. Après quatre siècles de suprématie de la science par rapport aux dogmes religieux, c’est simplement une erreur. Rien n’est permanent. Dans le secteur de la finance ou de la médecine. Et ayons le courage d’apprendre des connaissances acquises pendant des millénaires.


Lire aussi

  • Screenshot 2024 05 19 075937
    Weekly
    18.05.2024

    Statistiques et GameStop

    When I was 20, I took classes on financial theory and portfolio management at the university. The core idea? That markets are efficient and investors act rationally. So, only fundamental analysis matters. No fuss about…
    En savoir plus
  • Screenshot 2024 05 12 074802
    Weekly
    11.05.2024

    Shorts et bulles

    “The big short”, le livre de Michael Burry a certainement coûté des millions, pardon, des milliards de dollars aux spéculateurs qui essaient de vendre le marché à découvert quand la presse mainstream et les indicateurs…
    En savoir plus
  • Screenshot 2024 05 05 083334
    Weekly
    04.05.2024

    Le VIX, les gaps et les ETF

    C’est bien connu! La grande majorité des transactions ont lieu près de la clôture des marchés (=15 minutes avant la clôture). Selon BestEx Research, ce phénomène s’amplifie avec le temps. La gestion passive des ETF,…
    En savoir plus