blog Impakt 20230623 33
Weekly
25.11.2023

Whales et Wyckoff

3 min.

Vous souvenez-vous du discours des baleines il y a 3 semaines? “Il faut fuir les marchés des actions”. Et que faisaient ces baleines? Elles constituaient un stock d'actions. Elles achetaient donc aux petits poissons pris de panique. Et maintenant, après une hausse de 10% des grands indices, quel est leur message? Un peu de suspense. Ci-dessous une note d’UBS publiée ce jeudi 23 novembre, après la hausse de 10% des marchés d’actions.

Voici le titre de la lettre d’UBS publiée après la hausse stratosphérique des marchés et après la publication des résultats de Nvidia: “La demande d'IA continuera à pousser les actions tech à la hausse..” Je cite “En particulier, les stratèges en investissement restent optimistes à l'égard des logiciels et des actions exposées à l'IA.” Revenons dans le monde des orques, qui partagent leurs analyses Wyckoff au sein de la communauté de Orcatraders.eu. La suite…

La beauté du modèle de Wyckoff est d’identifier la manipulation des baleines mais aussi d’identifier avec une certaine précision où ils en sont dans leur manipulation. En particulier, le fort mouvement haussier peut se diviser en deux:

  1. Une offre préliminaire (les baleines vendent un peu pour avoir un profit réalisé)

  2. Un climat de “panic buying” qui va chercher les ordres “achats en stop” des petits poissons (les baleines voient leur profit encore augmenter dans ce climat)

Et ce vendredi 24 novembre, où en sommes-nous?

Selon Wyckoff, la prochaine phase serait “la réaction automatique”. Il s'agirait d’une baisse marginale (entre 1 et 3%) pour porter la confusion dans l’esprit des petits poissons. Ensuite, selon l’évolution des marchés, il sera possible d’établir des probabilités sur le prochain gros mouvement à venir (Variation > 10%). Mais pour l’instant, il est trop tôt pour établir un diagnostic de long terme. L’analyse de Wycoff me passionne parce que je peux la partager au sein de notre communauté et surtout établir les stratégies d’option optimales dans un contexte donné.

Revenons à la base: gérer un portefeuille est équivalent à gérer une société qui veut générer chaque mois un cash flow positif. Mais il y a des différences essentielles. Citons en deux:

  1. Les cygnes noirs sont plus faciles à gérer et la probabilité de faillite est nulle

  2. La mise en place est extrêmement simple et cette société peut déjà être rentable après deux mois.



Lire aussi

  • Triple witching
    Weekly
    22.06.2024

    Hapiness & triple witchingday

    Cette semaine, nous allons évoquer un bref essai sur le bonheur. Si ce sujet ne vous intéresse pas et que vous préférez les stratégies d’options et les sorcières, vous pouvez aller au dernier point. Mais…
    En savoir plus
  • Screenshot 2024 06 16 084148
    Weekly
    15.06.2024

    Le dollar et la couverture

    On ne va pas parler longuement des résultats des élections sur les bourses européennes. Elles sont KO. Mais il y a plus important pour l’investisseur à la recherche de liberté financière. Le dollar est monté,…
    En savoir plus
  • Screenshot 2024 06 10 091509
    Weekly
    08.06.2024

    La pomme d'Apple

    Comment ne pas parler de la hausse exceptionnelle des marchés de ce mercredi? Une hausse de 5 écarts-types pour les amateurs de statistiques ou un cygne noir pour les fan de Taleb (j’en fais partie)…
    En savoir plus